1717 views 2887 comments

Noob en Interview chez GameInsider !

by on 31 mai 2013
 

A l’occasion de la première édition de Geekopolis qui s’est déroulée les 25 et 26 mai derniers au Palais des Congrès de Paris-Est Montreuil, Fabien Fournier créateur, réalisateur et comédien de la web-série Noob ainsi que Anne-Laure Jarnet incarnant Gaea, nous ont accordé un entretien revenant sur l’actualité d’Olydrii Studio.

Fabien, bonjour et merci de m’accorder cet entretien. Quelles sont tes impressions sur ce tout nouveau salon ?

Fabien : J’étais déjà venu dans cette salle à l’occasion de la Chibi Japan Expo, je connaissais les lieux mais je ne les ai pas reconnus en arrivant. C’était super bien installé, l’organisation est très bonne et pour ma part, je n’ai pas eu un seul souci, tout ce qui était convenu a été fait, on passe de très bons moments. De mon point de vue, même si je n’ai pas eu le temps de faire tout le tour, j’ai trouvé ça super.

Rentrons dans le vif du sujet : Noob le film. Le 3 mai, tu lançais un appel à la communauté pour pouvoir porter en long-métrage la franchise Noob. Tu espérais obtenir 35.000 € sur une période de  deux mois, ce budget tu l’as obtenu en quelques heures et depuis les soutiens continuent d’affluer pour exploser tous les compteurs Français (297 000 € le 24 mai, 300 000 € le 25). Les fans commencent à rêver de voir le dernier haut-fait (333.333 € et la trilogie) tomber d’ici la date fatidique du 12 Juillet, je suppose qu’un tel soutien de vos fans vous a impressionné ?

Fabien : Clairement oui ! Déjà faire du crowdfunding reste quelque chose de compliqué, cela peut apparaitre pour certains comme du don déguisé. En réalité, c’est un mélange de plein de choses : il y a une grosse partie de dons, oui mais également de la prévente qui représente également un énorme gage de confiance. Car les gens, au tout début de l’appel même s’ils « précommandent » un DVD, rien n’est tourné,  non-édité et si ça se trouve, les soutiens n’afflueront pas et le film ne verra jamais le jour. Le milieu du crowdfunding doit être, hélas, composé de charlatans car le phénomène est nouveau et la législation n’a sans doute pas encore suivi et certains à la moralité douteuse pourraient partir avec l’argent sans demander leur reste… D’ailleurs je vais aux Seychelles pour ma lune de miel en août : j’imagine les fans voyant les photos sur Facebook ou les autres réseaux sociaux se demandant : « mais c’est quoi ces photos sur une île paradisiaque ? » (Rires)  Alors je vous rassure : je me marie avec Gaea fin juillet, et en août, nous partons en lune de miel car c’est prévu depuis longtemps mais je tiens à préciser que cela n’a rien à voir avec la participation de nos fans.

Comme je le disais, le crowdfunding est un gage de confiance, les gens qui nous soutiennent savent que nous, nous allons aller au bout du projet et que l’on fera en sorte de faire du mieux possible, que l’on va s’arracher pour ça. On en a conscience car si on inverse la situation, si je devais soutenir un projet qui m’intéresse, ça serait forcément avec une équipe ou une personne que je  « connais », sinon avec si peu de garanties, je n’aurais pas tendance à faire un don. C’est encore plus symbolique pour nous car on se dit : «  les gens nous soutiennent, ils nous font confiance au point de nous confier une somme pareille ». Les donateurs ont une certitude : le film sera fait. C’est vraiment génial. Il y a tellement de confiance de la part des fans que je ne peux qu’être motivé.

Mon ressenti est un mélange de plein de choses : de la gratitude évidement, de la surprise, au sein de l’équipe on est tous un peu chamboulés, on ne parle que de ça. On a une forme de pression forcement car cet argent, il ne faut pas qu’on le dépense n’importe comment car ce n’est pas notre argent, il faut que chaque centime investi se ressente à l’écran. Il ne faut pas que l’on rentre dans une logique de production où il faut jeter l’argent par les fenêtres, ca serait ridicule. Nous allons tout faire pour être à la hauteur de la confiance qu’ils nous ont accordé. On ne trouve plus de superlatifs au bout d’un moment, à part remercier il devient compliqué de trouver les mots. Donc encore une fois : merci du soutien que vous les fans vous nous accordez ! On va se donner à fond !

Un petit rappel des hauts-faits d’ores et déjà acquis ?

Oui ! Pour commencer, nous avons les nouveaux costumes qui était le premier haut-fait, ensuite l’édition en blu-ray du film, la version longue et enfin,  la tour Gamaladriabuyak qui est une réédition des cinq saisons de Noob réunies dans un coffret collector qui aura la forme de la tour Gamaladriabuyak avec à son sommet le, ou peut-être les films.

Ça sera superbe !

Oui d’ailleurs je pense que je vais m’en réserver deux, et comme ca j’aurais un remix des deux tours en haut de ma collection (rires). Et en haut-fait il y aura également la version US, c’est-à-dire que l’on va faire doubler Noob en Anglais et en faire la promotion outre-Atlantique.

Les fans espèrent voir le dernier haut-fait tomber : la mise en chantier d’une trilogie Noob… Est-ce que tu peux nous donner quelques infos sur les différents films : Arthéon De Fargöth, Les Sources De La Désolation, et Le Cinquième Âge ? Ou bien tout est secret défense ?

Je ne peux pas vous donner le scénario exactement. (Anne-Laure nous rejoint.)
Dans l’histoire de Noob, j’avais l’histoire des cinq premières saisons, et je me refusais de lancer de nouvelles intrigues indéfiniment, car il faut bien arriver au bout du premier cycle. Donc j’ai mis de côté toute les intrigues que je voulais faire. A l’approche de la fin du premier cycle j’ai voulu faire un point avec l’équipe : est-ce que nous continuons dans l’audiovisuel après cinq saisons de Noob plus un ou trois films ? S’ils voulaient arrêter, je pouvais continuer l’histoire sous forme de romans ainsi qu’au travers des bandes-dessinés et des mangas. Alors qu’à l’origine seul un film était prévu, je pouvais encore écrire une dizaine de romans, finalement deux de ces romans seront adaptés en longs-métrages, les autres seront à l’écrit. J’ai vraiment les checkpoints en tête, mais je n’ai pas encore le script. Puisque dans un sens on n’est même pas sûrs que la trilogie se fasse. Même s’il existe quelques raisons d’espérer.

Des guests sont déjà apparus, certains sont des Youtubers (Joueur du Grenier, Bob Lennon) mais aussi des comédiens plus classiques comme Brigitte Lecordier (comédienne ayant doublé entre autre San Gohan et San Goku (jeune) dans D²²ragonball) et Eric Legrand (comédien ayant doublé Vegeta (Dragonball) et Seiya (les chevaliers du Zodiac), y aurait-il d’autres guests que vous rêveriez d’avoir ? Des « copains » ou professionnels ?

Fabien : Disons que tous ceux que l’on rêvait d’avoir sont déjà venus tourner avec nous !
Anne-Laure : Oui des gens comme Marcus, des gens que l’on a rencontré en festival où le feeling est passé, où l’on est même devenu ami avec certains. Ce sont des gens avec qui on a déjà commencé à partager l’aventure Noob, et s’ils voulaient revenir sur le film mais cela serait avec un grand plaisir.
Fabien : exactement, les gens que l’on rêve d’avoir nous ont déjà au moins dit oui, mais on n’a pas encore eu l’opportunité de tourner des gens comme John Lang, avoir le Naheulband par exemple serait vraiment énorme on n’a pas encore trouvé de moments. On aimerait aussi avoir la Flanders Company au grand complet, plein de gens, pour passer de bons moments ensemble. Il y a un truc que l’on va faire, en tout cas sur le principe ils m’ont dit oui, après il faut voir si c’est réalisable, ca serait des scènes du film Noob tournée par Rudy Pomarede (Flanders Company ndrl) et François Descraques (Visiteur Du Futur ndlr). Imaginons par exemple, que tu as les noobs dans un lieu précis et à un moment y’a deux combats qui éclatent, et bien on pourrait avoir un combat réalisé par Rudy un autre par François et le dernier par moi, on pourrait faire s’entrecroiser les combats entre eux, c’est le genre de chose qui pourrait être énorme. Mais ça si je peux le mettre en place c’est que je leur vaux une confiance aveugle, je ne pourrais pas dire ça de tout réalisateurs de web-séries, simplement parce que je ne les connais pas. L’idée est de tourner avec des gens qu’on estime, et que l’on connait, c’est ça qui serait bien.

L’année 2014 va être chargée en actualités avec le film (ou les films), où en es-tu dans la parution des romans ou des bandes-dessinées ?

Fabien : Dans l’idéal j’aimerai qu’en 2014 arrive le roman 5.5 de Noob qui permettrait d’introduire le premier film et prendrait place à la fin des événements que nous suivrons lors de la cinquième saison.
Plus proche de nous dans l’avenir, sortira le roman Néogicia (Spin off de Noob ndlr) que je suis en train d’écrire qui devrait débarquer dans nos contrées aux alentours de cet automne.
Il y a les Bandes dessinées également : WarpZone Project, le blog de Gaea et Néogicia vont bientôt être adaptés sous ce format et Noob arrive en Manga très prochainement ! Pour ce dernier projet, on a enfin réussi à trouver un éditeur et une dessinatrice aptes à démarrer l’aventure !
Anne Laure : Oui on est en train de préparer des trucs en ce moment ! On n’arrête pas (rires).

Tu en parlais, Olydrii Studio c’est aussi WarpZone Project dans un univers totalement différent même si tu t’es déjà amusé à faire un cross-over avec une apparition d’Horizon 2.0 dans Warp Zone Project, ce genre d’événement est-il amené à se reproduire ?

Oui, on fera toujours des clins d’œil que ce soit dans un sens ou dans l’autre d’ailleurs. Les héros de WarpZone Project étant des héros de comics, rien ne nous empêche par exemple d’avoir un poster de Tempo dans la chambre de Kevin Lepape (personnage IRL de Sparadrap interprété par Frédéric Zolfanelli ndrl) ou le poster de Deathtoy (personnage interprété par Frédéric Zolfanelli dans WarpZone Project ndlr) et jouer sur la ressemblance entre eux ce qui pourrait être très drôle. Ce genre de clin d’œil, on en fait et on en fera toujours car on aime qu’il y ait des petits liens entre nos univers, même s’ils n’ont pas forcément à voir. On aime bien cette idée de proximité et de cohérence globale.

Tu peux nous en dire plus sur WarpZone Project en BD ? Est-ce que ça serait une BD sous forme de comics qui conviendrait de fait à la franchise ou sur un style plus européen (franco-belge) ?

Anne Laure : La question s’est posée en effet et l’éditeur Soleil a pris la décision.
Fabien : Oui, ça sera un format franco-belge, mais avec un trait comics, ça dépendra vraiment des personnages, puisque certains sont assez « japanisants » donc eux quand ils arrivent, ils ont des onomatopées et des traits de vitesses, d’autres sont plus style comics, d’autre sont du style franco-belge. Comme WarpZone Project est un mélange des différents mondes de l’imaginaire, on retrouvera ce coté hybride dans la BD WarpZone Project qui sera accentué par rapport à la Web-série.

A la fin de la saison 1 de WarpZone Project tu nous as laissé sur un beau Cliffhanger, la saison 2 est prévue pour quand ?

Ce sera le rendez-vous régulier de 2014 étant donné que l’on va tourner le film, on ne pourra pas avoir une saison de Noob mais comme on ne veut pas rester invisibles pendant un an, ne pas avoir de rendez-vous avec les fans et perdre cette proximité qui nous permet de rester motivés on aura WarpZone Project tout au long de l’année 2014. La seule chose, c’est que l’on n’aura pas de planning car la priorité reste à Noob mais quand WarpZone Project est prêt : on tourne.

Fabien, entre l’écriture, les tournages, les montages, la post prodution, les romans, les BD, les noob versus, les blogs de gaea, les conventions, et d’autres que j’oublie comment fais-tu pour toujours avoir la pêche ? Est-ce que tu tournes à quelque chose (rire) ?

Fabien : Eh non ! (Rires)
Anne Laure : Il a arrêté le Nutella récemment !  (Rires)
Fabien : Voilà ! Non et en plus c’est horrible parce que je n’aime pas les produits gazeux, ou les boissons énergisantes, ni le café. Je suis une des personnes les plus difficiles au monde ! Je ne carbure qu’à l’eau et aux jus de fruits.
Anne-Laure : Et au Cacolac !
Fabien : Et à la motivation. Mais j’ai toujours été comme ça, une journée où je n’ai pas fait quelque chose, je vais me dire je n’ai pas créé et j’aurais l’impression d’avoir perdu ma journée. Mais je te rassure il y a aussi des journées où je me repose (Rires). Mais je ne me force pas, je te rassure.
Anne Laure : Avoues en fait tu as des gens à la cave qui bossent pour toi ! Et moi, je les fouette en hurlant : « Allez ! Allez ! Écrivez ! » (Rires)

 

Propos recueillis par Matthieu P.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)

Fatal error: Allowed memory size of 41943040 bytes exhausted (tried to allocate 32 bytes) in /homepages/44/d502797866/htdocs/agents/A102348CS/sites/gameinsider.fr/www/wp-includes/cache.php on line 629