1582 views 229 comments

Test : « Ace Combat Assault Horizon », mobuis One Fox 2

by on 6 mars 2013
 

Depuis maintenant, bigre, 17 ans, je suis avec attention la franchise Ace Combat, hormis le premier sorti chez nous sous le nom d’Air Combat. J’ai longtemps attendu la sortie du dernier opus, et au fur et à mesure des semaines, l’inquiétude m’envahissait. Au vue des différentes bandes-annonces aperçues, j’avais un vrai doute sur cette « renaissance » dont parlaient les producteurs de chez Namco-Bandai. Allais-je retrouver ce que je cherchais dans tout Ace Combat ? Dogfight endiablé, multitude d’avions et surtout ce gameplay arcade jugulé avec une pointe de simulation…

Cette inquiétude m’a fait retarder l’achat, j’ai préféré attendre une baisse de prix significative, pour éviter d’augmenter ma déception potentielle.

Et voici mon avis personnel, en tant que fan de la franchise…

Visuellement, c’est une énorme claque, les images sont juste sublimes et les modèles présents sont superbement modélisés, les villes fidèlement représentées sont sublimées depuis les airs.

Scénaristiquement, quand on connait l’auteur qui a élaboré le scénario, on ne peut que rester baba devant le génie de Jim DeFelice, réaliste au possible, se basant, enfin, sur une géographie et une géopolitique « réelle » permet de profiter de décors somptueux tel que Dubaï, Miami ou encore Washington.

Maintenant, parlons un peu du gameplay. Alors voilà ma grosse critique… à trop vouloir renouveler la franchise, ils en on perdu l’esprit… Apres avoir passé quelques minutes à me familiariser avec les nouveaux modes de Dogfight, j’ai été désagréablement surpris de voir a quel point ce mode (FA) est « bordélique ». On dirait qu’une sorte de pilote automatique a reniflé les turbines de sa cible dans des positions encore plus improbables que par le passé et de manière aléatoire (enfin en fonction du type de cible). Un Flanker pourra être détruit en un seul tir quand il en faudra trois ou quatre pour un autre… Sans parler des « Boss » qui vous ferait vider votre stock d’armes spéciales… tant que le scénario n’aura pas décidé que vous pouviez abattre la cible. Ces sortes de QTE (Quick Time Event) gâchent tout le plaisir de jouer à un Ace Combat. Là où il existait une forme de routine dans les précédents opus : « J’accroche, Fox 2, fox 2, et rentre chez mémé ». Là, c’est le boxon ! Vous vous retrouvez a faire des pirouettes improbables (et infaisables) et vos adversaires aussi… Je n’ai pas retrouvé le plaisir des précédents opus où avec un peu de doigté, on pouvait vraiment se régaler à tenter dés les premières missions d’aller abattre un ou deux n’avions de l’escadrille de fin de jeu. Là, tout est sur un rail et il est impossible d’en sortir. Rajouter des hélicos est un plus, même si le gameplay demande un gros moment d’adaptation. Quand aux scènes de bombardement : « Bien mais pas top ».

En résumé, je suis relativement déçu. Je n’ai pas retrouvé ce plaisir que j’avais à virevolter avec des jolis n’avions, dont le choix est (je trouve) beaucoup plus limité que par le passé… Vos alliés ne servent pas à grand chose et parfois vous prenez des shoots alors que vous êtes en plein dans les 6 heures du seul appareil restant…

Pour finir je dirais que c’est un bon jeu de combat aérien, mais loin loin loin très loin d’être un vrai Ace Combat comme je les aime…

Un 6.5/10 pour moi est une note adéquate.

NB : Ace combat déjà disponible sur Console Xbox 360, et PS3 est sorti sur PC début février 2013

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)